reconnaissance tactique

Dans les opérations aériennes modernes, les frappes doivent être précédées et suivies d'observations ciblées afin de mesurer la portée de l'effort, désigner des objectifs ou constater l'effacité des bombardements. Cette opération peut être confiée à des satellites, des drones radiocommandés ou, pour une action rapide, à des avions de chasse équipés en conséquence.
L'escadron de chasse 1/4 Gascogne participe à cette dernière tâche, conjointement avec les autres escadrons Rafale de l'armée de l'air, principaux vecteurs de reconnaissance tactique armée de nos forces. L'outil essentiel est la nacelle photographique, autrement appelée "pod", Reco-NG. Elle est montée en point centrale sur l'aéronef et commandée depuis le poste de pilotage grâce aux systèmes embarqués.

Missions de reconnaissance tactique armée

Usuellement, la reconnaissance tactique intervient à deux moments précis d'un déploiement :

Les missions d'observation et de bilan se chevauchent naturellement au cours d'une même campagne pour faire le lien entre les diverses informations fournies au Renseignement militaire et calibrer au mieux l'action des différents acteurs.

RAFALE B

Pod RECO-NG