BR 66 Faucon égyptien

Définition

« Faucon égyptien éployé d’or et de gueules, brochant un tourteau du même. »

Symbolisme de l'insigne

Par la décision n°11495/DEF/CAB/SDBC/CPAG du 7 août 2008, la troisième escadrille de l’EC 1/4 a été instituée héritière en filiation directe du patrimoine de tradition de l’escadrille BR 66 de la Grande Guerre. Son insigne reprend donc celui du faucon égyptien dessiné par le Sergent RAPIN, durant la Première guerre mondiale, au profit de l’escadrille 66.

Homologation

Insigne homologué le 7 juillet 2008 sous le numéro A1383.

Historique

Un fanion tricolore est tout d’abord peint sur les fuseaux moteur des Caudron, la partie unicolore gauche de ce marquage variant en fonction des équipages. Le capitaine de Kerillis, commandant la SOP 66, choisit en mars 1916, comme insigne un faucon égyptien vu de face, ailes déployées, placé quelquefois sur un soleil, le tout dessiné par le Sergent Rapin, pilote à l’escadrille.
Créée officiellement le 15 octobre 1915, l’escadrille C 66 utilise des Caudron G4. A partir de 1916, l’escadrille reçoit des Sopwith et porte le nom de SOP 66. En octobre 1917, elle devient la BR 66 avec l’arrivée des Breguet 14 B2. Durant la seconde guerre mondiale, au côté de sa sœur d’arme, la BR 129 Lapin, elle est engagée au sein de la Royal Air Force (Squadron 346). A partir de 1965, elle sert aussi la mission de dissuasion nucléaire toujours au sein du Guyenne, d’abord sur Istres, puis sur Avord jusqu’en 1986.
La BR 66 est une escadrille au passé prestigieux : elle est titulaire de quatre citations à l’ordre de l’armée au titre de la Grande Guerre, octroyant le port de la fourragère aux couleurs de la médaille militaire.
La BR 66 comptabilise 10 victoires aériennes homologuées.

Récompenses et décorations

Insigne de la BR 66